Compte-rendu: Liverpool – Tottenham, 27.10.2019

Arrivés hier en provenance de l’aéroport de Manchester le fameux duo se réveille bien à Liverpool, dans une ancienne prison transformée en hôtel. L’idée est plutôt sympa, elle aurait été encore meilleure s’ils n’avaient pas oublié le chauffage!

Une fois préparé, on s’en va manger le petit-déjeuner au centre-ville. On savoure donc un typique « english breakfast » devant la demi-finale des championnats mondiaux de rugby; Pays de Galles-Afrique du Sud. Superbe!

Après un nième tour dans le magasin du grandiose Liverpool FC, on décide de monter à pied jusqu’à Anfield. Le trajet était étonnamment court: 45 minutes depuis le centre-ville. Une fois arrivé à destination, une bière bien méritée s’impose. On s’enfile donc dans le Kop Bar, histoire de regarder Newcastle-Wolves en attendant le rendez-vous avec le reste des Swiss Liverbirds. A peine le temps que Papa critique le jeu des Magpies et la coupe de cheveux à Saint-Maximin, il est déjà l’heure de se retrouver avec les autres membres. Les SL sont déjà là et déjà prêts, on salue tout le monde et vient le moment de la traditionnelle photo. La photo est magnifique; tout le monde est beau et chaud pour ce match.

On s’infiltre dans les travées d’Anfield, en face du majestueux Main Stand, c’est cool, de nombreux SL sont proches de nous.

Juste le temps de se rasseoir après le fabuleux YNWA que Harry Kane reprend de la tête un ballon dévié sur le poteau par le patron de la défense (je parle bien évidemment de Dejan Lovren) et peut tromper Alisson. Ça fait 0-1 pour les Spurs après 50 secondes de jeu. Merde. On ne baisse pas les bras, malgré que je sois obligé de me dire dans ma tête que c’est le scénario inverse de la fameuse finale de LDC 2019. 2e minute de jeu, les joueurs de Tottenham jouent déjà la montre, ce qui nous agace passablement.

Après quelques bonnes occasions des Reds et pertes de temps des Spurs, l’arbitre siffle déjà la mi-temps. Papa ronchonne que Liverpool n’est pas dans un bon jour, c’est pas faux, en plus le remplaçant de Lloris fait le match de sa vie. Il faut avouer que c’est pas la meilleure mi-temps de notre équipe favorite cette saison. Les joueurs et supporters de Tottenham sont contents, leurs plans marchent à merveille. C’était sans compter le rouleur compresseur rouge qui allait leur passer dessus en deuxième mi-temps.

C’est notre capitaine Hendo, d’une superbe volée ratée du gauche, qui montre la voie à ses coéquipiers. Les actions se succèdent, souvent qu’en direction du gardien des Spurs, de temps en temps en contre-attaque en direction d’Alisson comme par exemple quand H.M. Son s’en va dribbler notre dernier rempart et tire sur la latte alors que le but était vide. Cette action a eu pour effet de faire arrêter de battre mon cœur, qui souffre déjà beaucoup à cause des Reds.

73e; Sadio Messi se bat comme un beau dans les 16 mètres adverses et réussi à repasser devant son défenseur attitré de la rencontre Serge Aurier. Ce dernier, surpris que Sadio lui repasse devant, le confond avec le ballon et lui shoot les jambes: Penalty!

C’est Salah qui s’en charge, et comme en finale de LDC, il le transforme! 2-1! Il est temps de rappeler à Tottenham une chose: “🎶 We are the Champions, Champions of Europe!🎶”.

Une fois menés au score, les joueurs de Tottenham commencent à jouer au foot et arrêtent de perdre du temps, étonnant non?!

Après quelques arrêts décisifs d’Alisson, l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Quelle 2e mi-temps! Quel fin de match!

Le duo rentre tranquillement à pied jusqu’à la gare tout en sifflotant quelques chants à la gloire des joueurs reds. Pas le temps d’en boire une au centre-ville, on dort à l’aéroport de Manchester pour ne pas avoir à se lever trop tôt le lendemain.

À cause de nos éternels ennemis je ne peux plus réviser mes livrets de 3 avec Liverpool, mais ce début de saison est phénoménal: 10 matchs, 9 victoires, 1 nul, 0 défaite. Dont 4 matchs contre un membre du top 6. Il manque plus que City dans deux semaines. Liverpool est 6 points devant eux et City n’a joué que 1 match contre un membre du top 6 (Tottenham 2-2). On peut être fier de cette équipe, quelle chance de les supporter ces dernières années! Quand je pense aux années 2010 et 4-5 suivantes, l’équipe a beaucoup changé et est devenue beaucoup plus belle! Je vous laisse voir la composition de Liverpool en Europa League en 2010 ou 2011 et j’attends vos réactions!

La saison est encore longue, très longue, trop longue. Encore 28 matchs, théoriquement on peut toujours finir relégable je pense, donc il est important de garder la tête froide et de se dire que rien est joué, jusqu’à la dernière journée, malheureusement surtout à cause des expériences et de la « malédiction » qui plane au dessus d’Anfield.

Moi je vous dis à l’année prochaine, pour de nouveaux épisodes!

On y croit! C’mon you Reds!

Grég